groupe scolaire : résultats du sondage

Lors du conseil du 12 mars, Christiane Agarrat a lu une déclaration commune de BPP et BVEB afin de présenter les résultats du sondage à l’ensemble des élus.

L’objectif étant de solliciter l’ouverture d’un débat sincère, objectif et argumenté sur les hypothèses de travail permettant de décider d’un projet répondant le mieux possible aux enjeux d’accueil des enfants sur le long terme.


Vous trouverez ci-dessous son intervention :

« Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Comme vous le savez, nos 2 groupes, Brindas Participation et Progrès ainsi que Bien Vivre Ensemble à Brindas, ont mis en œuvre une consultation auprès de l'ensemble des Brindasiens pour recueillir leur avis sur le projet d’aménagement du groupe scolaire existant, dont l’objet est d’accueillir 35 classes en centre bourg.

297 personnes ont répondu à ce sondage : 21 ont répondu qu'elles étaient favorables à ce projet et 276 ont dit NON, soit 93%

Ce résultat est clair et sans appel. Certains ont expliqué ce rejet en soulignant la "galère" rencontrée aujourd'hui au moment de l'accompagnement des enfants. D'autres expliquent que les écoles "usines" ne sont guère confortables, ni efficaces et qu'en tout état de cause on doit penser avant tout aux enfants, à l'équipe pédagogique et surtout à leur sécurité.

Maintenant, Monsieur le Maire, mesdames et messieurs les conseillers municipaux, que faisons nous ? 

Nos deux groupes vous demandent solennellement de reprendre la réflexion sur ce projet structurant et essentiel pour le devenir de notre Commune. Faisons procéder aux études nécessaires pour évaluer sérieusement les différents projets pour nous permettre de décider en pleine connaissance de cause.

Cette réflexion devra se faire au sein de la commission affaires scolaires et du COPIL "groupe scolaire". Mais si le conseil municipal doit être le centre de cette discussion, les Brindasiens doivent aussi être associés å ce projet afin "de choisir en connaissance de cause".

Nous vous remercions par avance de prendre en compte la voix des Brindasiens et de renouer le travail en commun en dehors de tout esprit partisan. »

Pour toute réponse à cette démocratique sollicitation dont la seule ambition est de demander la réouverture d’un travail objectif et exhaustif sur toutes les hypothèses possibles pour créer le bon équipement, au bon endroit. M. le Maire  s’engage dans un monologue, divagant sur divers sujets dont on comprend finalement que le seul objectif poursuivi est de justifier son refus de la concertation, mais sans l’avouer directement.

Devant notre insistance à obtenir l’ouverture d’un dialogue, l’adjointe aux affaires scolaires renchérit avec une pointe d’ironie sur le fait qu’elle est prête à organiser des soirées de réunion, si on insiste. Mais comme finalement elle ne veut pas l’organiser, elle explique que cela ne servira à rien car quoi qu’il en soit il n’est pas question qu’ils révisent leur position.

A noter l’intervention de M. Dussurgey, du groupe majoritaire, qui s’est exprimé également contre le projet soutenu par M. le Maire, expliquant que ce qui est proposé n’est pas en ligne avec ce qu’ils avaient défini lors de la campagne électorale.

Bref, après plus d’1 heure de palabres et malgré toutes les tentatives d’obstruction à la conduite d’un débat serein et d’entêtement à ne pas vouloir regarder les choses en face, M. Jean finit par accepter, du bout des lèvres, l’éventualité de l’organisation d’une réunion de travail.  Qu’il s’empresse d’ailleurs de mettre entre les mains et le bon vouloir de l’adjointe aux affaires scolaires, dont-on connait la célérité pour mener à bien ce genre d’action, simple ! ….

A suivre …

 

groupe scolaire

Ajouter un commentaire