un début de mandat difficile pour les membres de l'opposition

Nous tenons tout d’abord à remercier tous les Brindasiens qui nous ont accordé leur confiance lors des élections des 23 et 30 mars. Arrivés en deuxième position, cela nous a permis d’obtenir 5 conseillers pour vous représenter.
Mais la nouvelle équipe municipale se met en place sans partage.

Illustration en a été donnée lors du conseil municipal du 5 mai. En effet, il n’y a pas eu d’ouverture faite à l’opposition pour la participation aux différents syndicats intercommunaux et le nombre de leurs représentants a été réduit au minimum dans chaque commission.
On peut donc dire que la liste « Brindas juste pour vous » est devenue « Brindas juste pour eux ».
Au cours de ce conseil, en l’absence du Maire malade, nous avons senti une équipe perdue, ne disposant pas de délégation et ignorant les règles et procédures qui régissent la gestion de nos collectivités territoriales.
Depuis, Monsieur le Maire a réagi, en publiant sur son blog un texte intitulé « La dure loi de la démocratie » axé, pour l’essentiel sur une polémique concernant l’attitude soi-disant « scandaleuse » de l’opposition durant la campagne électorale et particulièrement entre les deux tours !
Il y a, dit-on, des mauvais perdants mais y aurait-il des mauvais gagnants ?

« La loi de la démocratie », au-delà de la désignation des élus, implique la réalisation du programme qui est considéré comme un objectif et non comme une promesse sans engagement.

Il est grand temps que la nouvelle municipalité se mette sérieusement et efficacement au travail plutôt que de poursuivre une polémique qui n’a d’autres ambitions que de masquer une prise en main pour le moins cafouilleuse de la gestion de notre commune.
Ce qui est productif pour l’amélioration du quotidien de nos concitoyens, c’est l’action au bénéfice de l’intérêt général et non la palabre.
Il serait donc souhaitable, Monsieur le Maire, de consacrer toute votre énergie à traiter les dossiers municipaux plutôt que de communiquer sans cesse dans un esprit de polémique improductif voire contre-productif.
En tout état de cause, comme l’exige le mandat confié par nos électeurs, nous resterons, par l’intermédiaire de nos 5 conseillers élus, vigilants sur tous les aspects de la gestion communale.

Brindas action de la majorite loi de la democratie

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau