conseil du 7 juillet: Brindas Juste Pour vous se dévoile!!

En préambule à l’ordre du jour, Mr Dussurgey, remplaçant Mr Beffy toujours absent, fait un préambule à l’ordre du jour en

  • Répondant à la question de C. Agarrat concernant les indemnités de maire à verser à M. Beffy compte tenu de son absence. Renseignements pris auprès des services compétents, M. Beffy ne peut pas percevoir cette indemnité car il n'exerce pas effectivement sa fonction de maire.
  • Informant le conseil qu’il a reçu une demande de M. Ménétrier qui souhaitait voir inscrit à l’ordre du jour de ce conseil l’étude  d’une  participation de la municipalité aux frais d’inscriptions dans les différentes associations culturelles, sportives et artistiques de la commune pour les familles en difficultés financières.  Cette demande est refusée par M. Dussurgey, malgré l’insistance du groupe BPP. M. Ménétrier fait alors remarquer que ce refus est contraire au règlement intérieur de la commune

Après débat, la proposition d’inscrire cette demande à l’ordre du jour est mise au vote. Petit moment de flottement de la part de l’équipe « Brindas juste pour Vous » puisqu’à la question « qui est contre ? » personne ne lève la main… M. Dussurgey a du répéter sa question et lever haut les 2 bras pour réveiller ses troupes !! 

  1. Approbation du procès verbal du conseil municipal du 2 juin 2014

     Ce PV est approuvé à l’unanimité (même par les absents au conseil du 2/06 !).

  1. Approbation des tarifs de restauration scolaire, de garderie et d’étude pour l’année 2014/2015.

Ces tarifs sont adoptés avec 25 voix pour et 3 contre. En effet les élus de BPP ont demandé, en vain, l’application du quotient familial

  1. Indemnité allouée au comptable : l’indemnité allouée au comptable du trésor est adoptée à l’unanimité. A noter toutefois que cette disposition n’était pas prévue lors du mandat précédent, faisant ainsi économiser 800 euros à la commune. Il pourrait être amusant, si la situation n’était aussi inquiétante, de se rappeler les imprécations pré-électorales de la majorité s’offusquant de l’absence d’un adjoint aux finances pour la bonne gestion de la commune. Mais les compétences de l’ancienne majorité en matière financière n’étaient pas contestables. Ne serait-ce plus le cas malgré la nomination, indemnisée, d’un adjoint aux finances ? Nous avons voté positivement pour cette délibération dans l’intérêt de Brindas, un œil éclairé et extérieur ne pouvant qu’apporter une utile compétence.    
  2. Correspondant défense : M. Pierre Martin est élu à l’unanimité.
  3. Désignation de deux représentants titulaires et deux représentants suppléants au sein du conseil d’administration du collège G. Charpak : M. Beffy et Mme Chriqui -Darfeuille sont élus titulaires. MM Lefévère et Ménétrier sont élus suppléants.
  4. Commission Jeunesse et Sport : M. Dussurgey propose de créer une commission Jeunesse et Sport composée de 6 membres élus. Sur proposition de C. Agarrat et après  discussion, la liste majoritaire accepte de rajouter un membre suppléant pour pallier à l’absence de M. Beffy, proposé comme titulaire dans cette commission. C. Agarrat précise en effet, qu’en tant que maire, M. Beffy est membre de droit de chacune des commissions et que le prévoir systématiquement comme membre réduit, du fait de son absence, le nombre d’élus présents aux commissions.
  5.   Sont donc élus en titulaires : C. Beffy, T. Choulet, C. Kezel, G. Barron, C. Lefévère, X. Mallauran.
                                     Suppléants : Gérard Bichonnier, F. Pilaz, R. Ménétrier.
  1. Travaux de voirie : création de la rue Jean Guy  Mourguet : retrait de la délibération approuvant la convention de maîtrise d’ouvrage unique à la CCVL. M. Dussurgey explique que, compte tenu du fait que la commune n’a pas obtenu dans les temps la maitrise du foncier nécessaire à la création de cette voie, la CCVL , maître d’œuvre du projet demande le retrait de la délibération. Une aubaine pour le groupe majoritaire qui au fil des débats a laissé échapper que ce projet ne fait pas partie de ses priorités et annonce que la rue Jean-Guy MOURGUET ne se fera pas. Pourquoi ? Pour qui ? *
  2. Les délibérations 8 et 9  de l’ordre du jour portant  sur les ressources humaines (diminution du temps de travail d’une ATSEM, augmentation du temps de travail d’un agent d’animation) ont été approuvées à l’unanimité.
  3. La délibération 10 portant sur le  recrutement  d’agents contractuels sur des emplois non permanents (pour notamment permettre la mise en place des rythmes scolaires) a été approuvée à 25 voix pour et 3 abstentions (BPP). Au sujet des nouveaux rythmes scolaires il faut retenir que nous avons appris par la presse leur mise en place. N’existe-t-il pas une commission compétente en la matière pour associer et informer les élus ? A retenir également l’élégance de Mme Chriqui-Darfeuille, adjointe, répondant à M. Ménétrier, qui s’interrogeait sur la qualité des recrutements, qu’elle allait engager des repris de justice ! Une boutade ? Peut-être, mais qui traduit bien l’état d’esprit de certains membres de cette majorité vis-à-vis des « minorités » représentant quand même largement plus de la moitié des Brindasiens.

Aux questions diverses posées par les groupes d’opposions, et par le public à nouveau nombreux, nous retiendrons quelques informations importantes :

  1. A la question de savoir pourquoi certaines commissions (Travaux, Sécurité et transport, Lien intergénérationnel) n’ont toujours pas été réunies,  M. Dussurgey a apporté une bien curieuse réponse : « je suis désolé, les Brindasiens ne m’en voudront pas, mais je n’ai pas le temps »…. !
  2. Le projet de la ZAC des Verchères n’a toujours pas été étudié par le groupe majoritaire. Mais qu’attend-on ? Cela ne fait-il peut être pas partie des priorités ? S’agit-il là aussi d’un manque de temps ? Curieux ! D’autant plus qu’un élu de la majorité est l’un des plus importants propriétaires fonciers de la zone concernée et qu’il serait étonnant qu’il ne s’inquiète pas de l’avenir de ce projet qu’il a toujours combattu.
  3. Concernant la gestion des droits du sol, M. Dussurgey informe que  Brindas ne devrait plus instruire ses permis de construire, mais que cette compétence serait déléguée au SOL (Syndicat de l’Ouest Lyonnais) De ce fait, il est envisagé de se séparer d’une des deux personnes travaillant au service urbanisme de la commune.*
  4. A la question du public « où en est le projet de la résidence sénior ?» la réponse très claire a laissé place à la stupéfaction : Le projet de résidence sénior, bien qu’abouti puisqu’une convention a été signée avec l’OPAC et que la salle d’animation attenante a été budgétisée est mis aux oubliettes... pour un autre projet, situé chemin de la Gonarde… ! Quel projet ? Pourquoi ? *

Nous sommes par ailleurs très inquiets pour la démocratie locale. En effet, M. Dussurgey a employé plusieurs fois l’expression « c’est nous qui sommes élus, c’est nous qui décidons » pour clore des débats normaux au sein d’un conseil municipal républicain à défaut d’informations, d’explications ou d’arguments. Les promesses de campagne sont déjà bien loin …….

Un conseil bien mouvementé, peu rassurant sur le devenir de notre commune. Comment et par qui sont prises les décisions ? Sur quels critères ? 

*Dans un prochain communiqué, nous vous expliquerons nos inquiétudes et interrogations sur les dossiers, rue J. G. Mourguet, gestion droit des sols et résidence sénior.

         

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau