conseil municipal du 15 décembre : doutes et inquiétudes demeurent sur les sujets importants

Prenant enfin en compte nos remarques et suggestions pour un meilleur fonctionnement de la commune, nous constatons avec soulagement le retour à une certaine sérénité dans les débats du conseil. Nous pensons que la prise effective de fonction du nouveau Maire M. Frédéric Jean contribue à ce changement. Il n’en demeure pas moins qu’un épais brouillard entoure toujours les décisions prises.

A chaque questionnement sur les sujets primordiaux l’argumentaire proposé reste équivoque et laisse à penser qu’il n’y a pas de travail de réflexion préalable au sein de l’équipe majoritaire. Il est bien inquiétant d’entendre après 10 mois d’exercice la même ritournelle invoquant des promesses de campagnes et l’éternelle période d’apprentissage pour justifier certains agissements. Finalement on ne peut que constater, dans le mode de prise de décision de la majorité, l’existence d’un terrible éloignement des règles et obligations qu’induit le respect naturel de l’intérêt général.

Brindas ne peut pas être considérée comme une commune isolée, il devient urgent qu’enfin l’équipe municipale prenne en compte la dimension réelle de tous les paramètres intérieurs et extérieurs qui interagissent sur le fonctionnement et l’évolution d’une commune de la taille de Brindas.

En préambule au conseil municipal, les responsables du SAGYRC et du SMAGGA ont présenté leurs syndicats respectifs. Il peut être utile et intéressant de se reporter à leurs sites Internet afin de prendre connaissance de leurs activités : www.riviere-yzeron.fr et www.contratderivieredugaron.fr

Les points principaux de ce conseil : 

Contrat pluriannuel avec le département : pour soutenir la vie locale, le département du Rhône accompagne les communes par l’intermédiaire de contrats pluriannuels en subventionnant des projets municipaux.

Ce contrat est un contrat souple en ce qu’il est permanent et global et qu’il autorise chaque année d’organiser et d’adapter les conditions d’exécution.

Il est important de savoir que les subventions ne sont attribuées que si les travaux concernés sont effectivement réalisés.

La commune a eu la très regrettable surprise de voir le conseil général refuser de verser une subvention de 28.000 euros au titre de l’amélioration de desserte des transports en commun, malgré la délibération favorable de son propre conseil syndical en date du 5 avril 2012 !

Le conseil général a toutefois entrouvert une porte en faisant savoir à la commune, qu’il était encore possible d’inscrire des opérations nouvelles sur la tranche 2014, subventionnables au taux de 20%.

Il a été décidé en conséquence d’inscrire trois nouveaux projets :

* Diagnostique et programme pour mise en accessibilité des bâtiments communaux pour un coût de 8.333 euros.

* Aménagement d’une extension de la mairie (réhabilitation de l’ancienne cure) pour un coût de 623.700 euros.

* Aménagement d’une aire récréative (skate-park au Pontay) pour un coût de 150.000 euros

Ce point a été approuvé à l’unanimité. 

Nota : Sachant toutefois qu’aucune de ces opérations ne pourra démarrer en 2014, qu’un nouveau conseil général doit être élu en mars prochain, nous craignons que la promesse de l’actuelle assemblée départementale portant sur la prise en compte de ces trois nouveaux dossiers ne soit pas suivie d’effet. 

Rue Jean-Guy Mourguet : suite à l’abandon de la création de la rue Jean-Guy Mourguet (décision unilatérale prise sans aucune concertation par la majorité en début de mandat), le conseil a été amené à se prononcer sur la résiliation, onéreuse pour la commune, de la convention signée entre l’EPORA (Etablissement Public foncier de l’Ouest Rhône-Alpes – www.epora.fr), la CCVL et notre commune.

A cette occasion nous avons eu, pour la première fois et après demande insistante, un début de « justification » sur l’abandon de ce projet pourtant vital pour Brindas et son avenir.

« Cette rue n’aurait pas été judicieuse pour la circulation (!!!) et il y aurait eu trop de logements » ! Il est vrai qu’aujourd’hui il est très facile de quitter le centre par la montée du Clos, puis de contourner le rond-point et de reprendre la montée de la Bernade ! Nous pensons en particulier aux cyclistes.

Quant aux logements, dans la mesure où l’Etat impose la densification des centres bourgs et la mise en œuvre de logements sociaux, comment interpréter la position de l’actuelle majorité, à moins qu’elle ait prévu ostensiblement de s’opposer aux directives de l’état…

Et que dire des sanctions préfectorales sur le respect de la loi SRU qui ne manqueront pas de retomber à nouveau sur Brindas. 

Nous nous sommes abstenus sur ce point de l’ordre du jour. 

Questions diverses : 

* ZAC des Verchères : la convention avec l’OPAC doit être signée avant le 27 janvier 2015. Le maire indique recevoir cette semaine les représentants de cet organisme. Gageons que nous en saurons prochainement enfin un peu plus sur les réelles intentions de la majorité sur ce dossier, qui pour autant est engagé depuis janvier 2014.

Un dossier sur lequel nous serons particulièrement vigilants, en nous rappelant que l’un de ses plus farouches opposants de la première heure n’est autre que l’actuel premier adjoint, qui comme chacun sait est l’un des plus importants propriétaires fonciers de la zone concernée. 

* Parc Relais : rien de nouveau, nous restons dans le flou le plus complet. Lors d’une réunion avec le comité de pilotage à Messimy, un terrain aurait été envisagé par la majorité brindasienne le long de la RD 311, mais en zone agricole et …. loin des arrêts de bus !

Malheureusement le maire n’a pas pu se rendre à une réunion organisée par le SYTRAL le 8 décembre pour aborder ce dossier. Il confie n’avoir pas assez d’éléments en sa possession pour participer activement à cette réunion.

On peut alors s’interroger sur les réelles motivations de la majorité, il y a quelques mois, pour précipiter la décision d’annoncer au SYTRAL l’abandon du projet d’implantation du parc relais prévu au PLU. Ne connaissaient-ils pas le dossier ?

A défaut, la situation est vraiment inquiétante ! 

Prochain conseil municipal prévu le lundi 26 janvier 2015.

conseil municipal parc relais contrat pluriannuel zac des verchères

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau