zac des verchères

CR du conseil du 21 décembre 2016

* Information au conseil municipal :

Un marché a été signé avec la société MENEGHETTI pour une étude de faisabilité et d’opportunité pour la construction d’un groupe scolaire. Le montant du marché s’élève à 16.987,50€ HT.

* Approbation à l’unanimité du procès-verbal du précédent conseil du 7 novembre 2016.

* Annexe 1 : Vote des crédits d’investissement nécessaires avant le vote du budget primitif 2017.

Il est demandé aux membres du conseil d’autoriser l’inscription des crédits nécessaires pour éventuellement engager, liquider et mandater les dépenses urgentes et/ou imprévues (par exemple matériels en panne, travaux de voirie ou bâtiment) pour un total de 14.187,50€.

Annexe votée à l’unanimité.

* Annexe 2 : Projet de réhabilitation de la cure.

Il est proposé au conseil d’autoriser le Maire à demander toutes subventions susceptibles d’être attribuées à la commune pour ce chantier. Le Département et la Région sont notamment concernés.

Le montant prévisionnel des travaux s’élève à 624.865€ HT.Patrick Bianchi fait remarquer que cette autorisation a déjà été donnée en février 2015 et s’interroge sur les raisons de ce nouveau vote, d’autant que la différence de montant est infime, puisqu’à l’époque il était question de 623.700€ HT (correspondant à la ligne de demande de subvention au plan triennal du département).

Lire la suite

conseil municipal du 15 décembre : doutes et inquiétudes demeurent sur les sujets importants

Prenant enfin en compte nos remarques et suggestions pour un meilleur fonctionnement de la commune, nous constatons avec soulagement le retour à une certaine sérénité dans les débats du conseil. Nous pensons que la prise effective de fonction du nouveau Maire M. Frédéric Jean contribue à ce changement. Il n’en demeure pas moins qu’un épais brouillard entoure toujours les décisions prises.

A chaque questionnement sur les sujets primordiaux l’argumentaire proposé reste équivoque et laisse à penser qu’il n’y a pas de travail de réflexion préalable au sein de l’équipe majoritaire. Il est bien inquiétant d’entendre après 10 mois d’exercice la même ritournelle invoquant des promesses de campagnes et l’éternelle période d’apprentissage pour justifier certains agissements. Finalement on ne peut que constater, dans le mode de prise de décision de la majorité, l’existence d’un terrible éloignement des règles et obligations qu’induit le respect naturel de l’intérêt général.

Brindas ne peut pas être considérée comme une commune isolée, il devient urgent qu’enfin l’équipe municipale prenne en compte la dimension réelle de tous les paramètres intérieurs et extérieurs qui interagissent sur le fonctionnement et l’évolution d’une commune de la taille de Brindas.

Lire la suite