lettre aux brindasiens de novembre 2016

voici notre lettre lettre d'information N°4 ( novembre 2016)

nous vous proposons de la télécharger au format PDF en cliquant iciLettre num 4lettre-num-4.pdf (286.5 Ko)

Lettre n 4 page 1Lettre n 4 page 2

 
Commentaires (2)

1. bveb-brindas (site web) 22/11/2016

Bonjour,
Tout d’abord nous vous remercions de l’intérêt renouvelé, que vous manifestez à l’attention de notre travail de réflexion sur l’évolution de la commune.
Nous partageons une bonne partie de votre analyse, même s’il y a parfois certains raccourcis qui sont empruntés. Le sujet est très technique et la matière en permanente évolution, ce qui rend très compliqué l’exercice de réécriture de l’histoire. Surtout que depuis l’adoption de la révision du PLU en 2014, de l’eau a coulé sous les ponts.
Ce qui nous inquiète aujourd’hui c’est la dérive dans laquelle nous nous enfonçons. Pourquoi aussi peu de prise en compte des enjeux de gestion du droit du sol, se rapportant à la dimension urbanisme et aménagement du territoire. Certes la loi Alur est passée par là et on comprend aisément qu’il est toujours plus facile de chercher à contenter tout le monde, histoire de se faire bien voir, plutôt que d’affronter les difficiles décisions qu’il faut savoir parfois prendre dans l’exercice opérationnel de cette compétence.
Mais la complexité de ce sujet mérite bien plus qu’un simple échange sur quelques lignes.
Aussi pour nous permettre de poursuivre ce débat passionnant nous serions heureux de pouvoir partager l’ensemble de ces questions lors d’une rencontre que nous vous proposons d’organiser à votre convenance.
Si l’idée retient votre attention, n’hésitez pas à nous le faire savoir.
Nous restons à votre écoute

2. Paul 15/11/2016

Bonjour,

Au sujet de la multiplication de permis de construire, je suis tout à fait d'accord avec vous et votre observation rejoint les préoccupations de nombreux brindasiens. Idem pour les eaux pluviales. Je fais simplement remarquer que c'est le PLU voté antérieurement, en Janvier 2014, qui a permis de délivrer ces permis (d'où d'ailleurs dans certains secteurs un fort ressentiment à l'encontre de ce PLU...), que la précédente municipalité n'a pas voulu anticiper les effets négatifs de la loi ALUR (c'est la gauche qui avait fait une demande en ce sens, c'est un comble pour les admirateurs de madame Duflot...) et, accessoirement, que des secteurs ont été rendus constructibles là où il y a des difficultés d'infiltration ou de surcharge du réseau pluvial. La récente modification par le conseil municipal (à l'unanimité de mémoire) du règlement "eaux pluviales", n'a pas particulièrement amélioré la situation.
Ce n'est pas la polémique qui me motive, contrairement à ce que vous pourriez croire, c'est l'espoir que vous
vous occupiez effectivement de ces problèmes de manière approfondie. A Brindas, on dirait que l'on prête très peu d'intérêt à notre paysage urbain, c'est dommage.
Merci.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau